Voeux

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Des essieux aux normes RP25 pour citernes ANF Mikadotrain/REE Modeles

Bonjour à tous,

Sont désormais disponibles dans ma boutique en ligne des essieux (vendus à l’unité) aux normes RP25 de marque Fox Valley Models sous la référence FVM-3604, parfaitement adaptés aux citernes ANF proposées par Mikadotrain/REE modeles.

Pour vous donner une idée du résultat, vous pouvez voir sur la photo suivante à gauche une citerne ANF ayant été équipée de ces essieux, à droite une citerne ANF équipée des essieux d’origine :

Publié dans Accessoires matériel roulant | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Modèle de l’année 2021 AFAN/FFMF

Bonjour à tous,

Le kit de voiture mixte B4D ex-PLM, re-métallisée SNCF proposé sous la référence TJ-7254 (et toujours disponible dans ma boutique en ligne) a été élu par les membres de l’AFAN Modèle de l’Année 2021 dans la catégorie matériel remorqué en kit.

Un grand merci aux membres de l’AFAN pour cette récompense !

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

[Forum du N] Barres d’Attelage TJ-Modeles

A l’initiative de l’un de mes clients, il est possible de retrouver sur le Forum du N un sujet consacré aux barres d’attelages produites par TJ-Modeles et sur leur utilisation : quelles barres d’attelage pour quel matériel:
https://le-forum-du-n.1fr1.net/t35622-barres-d-attelages-tj-modeles

Un grand merci à Manu pour ce sujet !

Pour rappel, les différentes références que je propose sont les suivantes :

TJ-8600 : Kit d’essai comprenant 10 barres d’attelages de longueurs différentes (10, 11, 11,5, 12, 12,5, 13, 13,5, 14, 14,5 et 15 mm),
TJ-8601 : Barres d’attelage de 10mm (10 pièces),
TJ-8602 : Barres d’attelage de 11mm (10 pièces),
TJ-8603 : Barres d’attelage de 11,5mm (10 pièces),
TJ-8604 : Barres d’attelage de 12mm (10 pièces),
TJ-8605 : Barres d’attelage de 12,5mm (10 pièces),
TJ-8606 : Barres d’attelage de 13mm (10 pièces),
TJ-8607 : Barres d’attelage de 13,5mm (10 pièces),
TJ-8608 : Barres d’attelage de 14mm (10 pièces),
TJ-8609 : Barres d’attelage de 14,5mm (10 pièces),
TJ-8610 : Barres d’attelage de 15mm (10 pièces),

Publié dans Accessoires matériel roulant, Dans les médias | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Une locomotive S3 des Chemins de Fer d’Alsace et de Lorraine

Nouveau projet déjà bien avancé présenté pour la première fois au salon Savoie Modélisme de Chambéry les 30 et 31 octobre 2021, il s’agira du premier modèle proposé exclusivement « prêt à rouler ».
Ce projet fait suite à un travail personnel au sujet duquel certains de mes clients intéressés sont venus vers moi. J’ai donc décidé de proposer cette locomotive dans le cadre de mon activité artisanale.

Il s’agit donc d’une locomotive de vitesse de type S3 207 à 240 des Chemins de Fer d’Alsace et de Lorraine.
Cette série de locomotives, livrée en 1900-1901 par lots par Hanomag, Schwartzkopff, Borsig, et Vulkan à l’E.L. (Kaiserliche Generaldirektion der Eisenbahnen in Elsass-Lothringen / Chemins de Fer Impériaux d’Alsace-Lorraine) ont connu dans leur jeunesse la traction de grands express comme en particulier l’Ostende-Strassburg-Wien-Express, avant de connaitre une fois l’Alsace redevenue française (donc immatriculées A.L. – Chemins de Fer d’Alsace et de Lorraine) et à partir des années 20 et jusqu’à la réforme des dernières locomotives de cette série le 1er juillet 1925 des trains bien moins prestigieux, allant jusqu’à la traction d’Omnibus en plaine d’Alsace…

La reproduction de cette locomotive sera donc issue d’un locomotive prussienne de type P4.2 des Chemins de Fer Prussiens fabriquée par Arnold, avec les modifications suivantes :
– train de roues de la locomotive entièrement changé et de conception TJ-Modeles afin d’être conforme (roues de plus grand diamètre sur une S3 que sur un P4.2) et aux normes RP25
– train de roues du tendre repris en tournage pour être aux normes RP25
– nouvel habillage de châssis de la locomotive avec tringlerie et sabots de frein conformes et adaptés au nouveau train de roues
– lests supplémentaires
– remotorisée avec moteur à rotor sans fer
– digitalisée
– lanternes conformes suivant plans d’origine A.L. et fonctionnelles (LEDs)
– tampons conformes suivant plans d’origine A.L.
– distance réduite entre locomotive et tender (rayon minimum d’inscription en courbe 350mm)
– bien sûr, une livrée conforme.
– etc,…

Voici donc une photo du prototype présenté lors de Savoie Modélisme 2021 :

L’immatriculation choisie pour cette locomotive en fait d’ailleurs une des dernières S3 ayant circulé, jusqu’au 1er juillet 1925.

La livraison des premiers modèles est prévue pour fin septembre 2022, afin d’essayer de coïncider avec le salon du Modélisme de la Cité du Train…

Les modalités de réservation éventuelle seront annoncées au printemps 2022

Publié dans Matériel moteur | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Montage du Y2400 (4ème et dernière partie)

A l’issue de la 3ème partie du montage, on avait obtenu un châssis décoré et fonctionnel. il est donc temps de se lancer dans le montage du chaudron, sa mise en place sur le châssis, et les finitions de ce locotracteur

On partira donc du chaudron en impression 3D que l’on va équiper d’une partie de ses détails avant de le mettre en peinture:

On commencera par mettre en place les anneaux de levage issus de la platine en maillechort photogravé dans les trous prévus sur le dessus du grand capot :

On mettra ensuite en place, toujours dans les trous prévus dans le chaudron en impression 3D, la protection de la grille frontale du grand capot, après en voir plié les pattes à 90° (1/2 gravure à l’intérieur des plis):

Puis on collera sur, centrées sur les supports prévus sur les faces avant et arrière de la cabine les plaque support des panneaux indiquant les dangers d’électrisation liés à la présence de caténaire :

On pourra après cette étape passer à la mise en peinture du chaudron, appliquant dans un premier temps, après l’avoir dégraissé, une couche d’apprêt, puis en le peignant en vert SNCF 301.
On pourra en profiter pour peindre également dans la même couleur les mains courantes des capots présentes sur la platine photogravée, ainsi qu’en gris 807 (si ça ‘na pas été fait en même temps que l’habillage du châssis) les rambardes des passerelles latérales présentes sur la même platine tout comme les trompes en impression 3D (même si il n’en faut qu’une…)

Une fois cette peinture bien sèche, on pourra commencer la mise en place des décalcomanies, en commençant par les bandes de visibilité jaunes sur la face avant et arrières de la cabine que l’ion plaquera bien sur la cabine en appliquant autant de fois que nécessaire du ramollissant type Microscale Micro Sol; ainsi que les panneaux de danger caténaire:

On pourra ensuite procéder à la mise en place des bandes de visibilité sur les flancs du petit capot, toujours en appliquant autant de fois que nécessaire du ramollissant type Microscale Micro Sol afin de bien leur faire épouser les arrondis.

On pourra enfin finir les décas sur le petit capot en apposant les bandes sur son extrémité. Là encore en appliquant autant de fois que nécessaire du ramollissant type Microscale Micro Sol :

On s’attaquera ensuite au grand capot, en commençant par la bande de visibilité supérieure qu’il faudra également bien mettre en forme en appliquant autant de fois que nécessaire du ramollissant type Microscale Micro Sol. On pourra la positionné en partant d’une face latérale du grand capot et en se guidant du décroché présent sur la face, ainsi que des trous de fixation des mains courantes pour la positionner.

On finira le grand capot en mettant en place les bandes de visibilité inférieures ainsi que les petites bandes verticales sur la face avant, en les positionnant bien par rapport aux bandes déjà en place :

Et les derniers décals à mettre en place sont les décals latéraux des cabines (il y en a deux versions sur la planche de décalcomanies avec des marquages différents, il faudra choisir les deux mais je ne peux vous aider tant je n’ai pas trouvé de logique d’époque ou autre suivant les photos du locotracteur que j’ai eues entre les mains):

On mettra ensuite les vitrage en PETG fraisé dans la cabine en commençant par les faces avant et arrière de la cabine, puis en mettant en place les vitrages latéraux. Il pourra être nécessaire d’en limer un peu les contour pour les ajuster.
Avant :

Après :

Il sera alors temps de mettre en place les mains courantes sur le capots. D’abord en extrémité du petit capot, on en profitera également pour mettre en place les mains montoirs à l’arrière des cabines :

Pour sur les côtés et l’extrémité du grand capot :

La trompe sera mise en place sur le toit :

On collera en place les encadrements des vitres latérales de la cabine après les avoir peints en gris métallisé (je les ai peints au feutre « POSCA » à pointe très fine, très utile par ailleurs pour refaire les encadrements de baies de voitures voyageurs):

La dernière étape sur le chaudron sera la mise en place des plaques sur la cabine, après en les avoir peintes en rouge puis en ayant « gratté » le surplus sur de la toile de verre de carrossier:

Le chaudron étant fini, il est maintenant temps de le mettre en place sur le châssis…
Il faudra le glisser par le dessus sur le châssis, le lest rentrant dans la cabine. Le décodeur doit être placé dans la cabine, ses fils « sortant » de part et d’autre par les rainures présentes sur le dessus du lest. Les fils devront courir le long du moteur, de chaque côté, environ à 1h30 et 10h30 par rapport au moteur. Les raccordements entre les fils seront logés en extrémité du grand capot, dans la place libre au bout du moteur.
Il faudra s’armer d’un peu de patience pour mettre bien en place les fils électriques en s’aidant de pinces brucelles fines jusqu’à ce que le chaudron soit bien en place sur le châssis:

On fois la caisse bien en place et après avoir vérifié le bon fonctionnement du locotracteur, on pourra passer à son détaillage.
On commencera par mettre en place les mains courantes au dessus des feux, en les positionnant dans les trous prévus sur le dessus de la traverse :

Puis on mettra en place sous les tampons les mains d’atteleur :

On mettra en place les câblots de frein (seulement sur les traverses sans attelage normalisé, après en avoir replié à 180° (1/2 gravure à l’extérieur du pli) le levier de commande de leur robinet de coupure :

On fera de même avec les reproductions d’attelage (complètes pour les traverses complètes, uniquement les crochets pour les traverses avec attelage normalisé) après les voir également repliées à 180° :

on pourra alors peindre au pinceau les attelages et câblots de frein en noir :

Et on finira le montage en mettant en place les rambardes latérales, on les fixera sur les passerelles avec un simple point de Micro Kristal Klear (il faut que ce soir réversible en cas de besoin de démontage du locotracteur pour une éventuelle maintenance) :

Et voilà, le montage du locotracteur est fini, il peut (comme le modèle réel) prendre son service et assurer des petites manœuvres et des dessertes d’embranchement particulier avec 2 ou 3 wagons

Publié dans Matériel moteur | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les wagons plats OCEM 19 type A et B…. les réservations ont commencé

les visiteurs du salon Savoie Modélisme à Chambéry ces 30 et 31 octobre 2021 ont pu le constater, les versions de pré-série montées des plats OCEM 19 ont enfin pu être présentées.
Cette attente était principalement due à l’indisponibilité chez mon fournisseur habituel des roues à rayons. Ces dernières étant enfin à nouveau disponible (et en stock chez TJ-Modeles) ces deux références ont pu être présentées.

La réservation de ces deux kits est donc désormais possible depuis ma boutique internet par le biais des deux articles dédiés. Comme il est maintenance habituel un tarif « préférentiel » est proposé aux personnes effectuant leur réservation dans les 2 premiers mois (jusqu’au 31 décembre 2021 inclus en l’occurence).

La livraison des kits est prévue pour fin janvier 2022.

Comme vous pourrez également le constater, les descriptifs ont également quelque peu évolué puisque les décalcomanies époque III se sont multipliées puisque sont maintenant prévues des versions correspondant aux eux grandes périodes d’immatriculation de l’époque III.
Comme il est maintenant habituel, ils cous est demandé de séparer votre commande de « réservation » pour de simples problèmes de comptabilité.

– Acompte/Réservation pour TJ-7508 : Kit wagon plat OCEM 19 type A

Kit d’un wagon Plat OCEM 19 type A, boites d’essieux à coussinets – roues à rayons
Modèle réduit en kit maillechort photodécoupé
Montage possible aussi bien d’un wagon équipé d’un frein à rochet que d’un frein à air
Plancher en bois véritable découpé au laser
Paliers de roulement en laiton décolleté – Essieux RP25
Dispositif d’attelage à élongation Peho-KKK.
Décalcomanies réalisées en sérigraphie permettant de réaliser les versions suivantes :
– époque II ETAT (2 immatriculations différentes)
– époque II PO (2 immatriculations différentes)
– SNCF38 (4 immatriculations différentes)
– SNCF50 (4 immatriculations différentes)
– époque IV SNCF UIC (4 immatriculations différentes)

– Acompte/Réservation pour TJ-7509 : Kit wagon plat OCEM 19 type B

Kit d’un wagon Plat OCEM 19 type B, boites d’essieux à coussinets – roues à rayons
Modèle réduit en kit maillechort photodécoupé
Montage possible aussi bien d’un wagon équipé d’un frein à rochet, d’un frein à levier, ou d’un frein à air.
Plancher en bois véritable découpé au laser
Paliers de roulement en laiton décolleté – Essieux RP25
Dispositif d’attelage à élongation Peho-KKK.
Décalcomanies réalisées en sérigraphie permettant de réaliser les versions suivantes :
– époque II ETAT (2 immatriculations différentes)
– époque II PO (2 immatriculations différentes)
– époque II PLM (4 immatriculations différentes)
– SNCF38 (4 immatriculations différentes)
– SNCF50 (4 immatriculations différentes)
– époque IV SNCF UIC (4 immatriculations différentes)
– époque IC SNCF UIC marquage « M » (1 immatriculation)

Publié dans Wagons marchandises | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Nouveautés Wiking

Bonjour à tous,

Les véhicules routiers à l’échelle N produits par le fabricant allemand Wiking sont maintenant référencés dans ma boutique en ligne; en commençant par les 2 nouvelles références des nouveautés du mois d’octobre de la marque :

– 090002 : 3 VW Coccinelles

– 095137 : Lanz Bulldog avec toit – vert

Cette première livraison de véhicules de la marque Wiking a également été l’occasion de mettre en stock une série de références déjà plus anciennes de la marque :

092303 : Land Rover beige
094306 : Camion plateau bâché MB L10000 – bleu azur
094307 : Camion plateau bâché MB L2500 – vert pin
094806 : Camion MB semi remorque benne – bleu d’eau
095304 : Hanomag R 16 avec remorque
097204 : Unimog U 411 vert mousse
096139 : Magirus TLF16 pompiers
096239 : Magirus DL 15 h pompiers
097401 : Chargeuse Hanomag avec cabine – bleu d’eau
097402 : Chargeuse Hanomag sans cabine – jaune maïs

Publié dans Décor | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Montage du Y 2400 (partie 3)

Après avoir monté le corps du châssis dans la partie 1 (dont on aura fait le rodage), puis avoir préparé l’habillage du châssis dans la seconde partie, nous pouvons nous attaquer à la finition du montage du châssis.

Commençons par préparer les phares (pour ceux qui veulent équiper leur locotracteur du feux fonctionnels). Nous commençons donc par coller sur une bande d’adhésif double face les supports de phares issus de la platine photogravée :

On placera ensuite au milieu des cerclages les leds (qui colleront logiquement sur le ruban adhésif), en orientant bien les fils :

il sera alors possible de créer les « globes » à l’arrière des phares avec une goutte de Micro Kristal Clear :

Une fois le Micro Kristal Clear bien sec, on pourra appliquer plusieurs couches de peinture métallisée (Humbrol Enamel N°11 en ce qui me concerne). Peinture qui est empêchera bien la lumière de passer.

On pourra tout de suite appliquer une couche de peinture gris SNCF 807 et laisser tranquillement ces feux de côté le temps de poser les décals sur l’habillage du châssis.

On commencera par poser sur les traverses les grands aplats jaunes, en faisant attention de bien les positionner, et en les plaquant bien sur les traverses en appliquant autant de fois que nécessaire du ramollissant type Microscale Micro Sol. On choisira bien entendu l’aplat dont la forme correspond à celle de la traverse à équiper (avec ou sans passage pout tête d’attelage). Tout d’abord sur la première traverse :

Puis sur la seconde traverse :

On placera ensuite sur les traverses : le numéro d’immatriculation correspondant à celui que vous avez choisi à l’achat de votre kit (en ce qui me concerne, le Y 2476 du dépot de Chambéry), le macaron SNCF, et le numéro de région SNCF. Sur la première traverse :

Et sur la seconde traverse :

Pour rappel, les régions SNCF sont les suivantes :
– Région 1 : région Est -> Anciens réseaux A.L. et EST
– Région 2 : région Nord -> Ancien réseau NORD
– Région 3 : région Ouest -> Ancien réseau ETAT
– Région 4 : région Sud-Ouest -> Ancien réseau P.O.-MIDI
– Région 5 : région Sud-Est -> Ancien réseau P.L.M. sauf :
– Région 6 : région Méditerranée

On poursuivra en posant sur les flancs les décals des cadres d’inscriptions manuscrites, ainsi que les plaques constructeur. Sur le premier flanc :

Sur le second flanc :

One fois les décals posés, on pourra mettre en place les phares dans les trous prévus à cet effet au dessus des traverses de tamponnement. Les fils d’alimentation des Leds passeront dans ces mêmes trous :

On pourra alors raccourcir l’anode de l’une des leds (fils courts des leds), et la cathode (fil long) de l’autre, et les souder sur les bornes de la résistance fournie dans le kit. On en profitera pour repérer l’anode restante (avec du scotch noir par exemple) et la cathode restante (avec du scotche blanc par exemple).
Côté grand capot la résistance pourra trouver sa place derrière la traverse de tamponnement (décalé à droite ou à gauche si présence de boitier d’attelage de ce côté), par contre faire attention côté petit capot de laisser assez de longueurs de fils pour pouvoir positionner la résistance dans le petit capot :

On pourra alors positionner l’habillage de châssis sur le corps de châssis :

puis faire passer les fils des leds dans la fente présente entre l’habillage de châssis et le corps de châssis :

On finira le câblage des leds en soudant la cathode sur la sortie correspondante du décodeur (fil blanc pour les feux avants, fil jaune pour le feux arrières). On soudera également l’anode sur une des prises de courant (de mon côté sur le rail « gauche » donc sur le fil noir). On mettra aussi en place de la gaine thermo rétractable sur les soudures.
De mon côté j’ai coupé le fil jaune à ras du décodeur car j’ai choisi de n’équiper ce locotracteur d’éclaire que côté grand capot…

Après s’être assuré du bon fonctionnement des feux, on pourra « ranger » la (les) résistance(s) :

On collera les tampons (que l’on aura peint en gris 807 en même temps que le châssis), on remettra en place le lest. Les autres détails, très fins seront mis en place en toute fin de montage du locotracteur.

puis on collera le (les) boitier(s) d’attelage :

Si on a tout bien fait, on a maintenant un châssis capable de tracter quelques wagons. Il ne faut bien sûr pas avec un locotracteur de cette taille s’attendre à pouvoir tracter de longue rames. Les Y 2400 dans la réalités se limitaient à des rames de 2 ou 3 wagons :

Publié dans Matériel moteur | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Montage du Y 2400 (intermède : rodage du chassis)

Bonjour,

En attendant de pouvoir poster la 3ème partie du montage du Y2400, consacrée à la finalisation du châssis moteur, je vous propose un petit intermède avec une courte vidéo du rodage du châssis après câblage et avant montage final :

Il y a encore quelques câbles qui seront à ranger, en attente du câblage des feux qui sont solidaires de l’habillage du châssis.

Publié dans Matériel moteur | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire